Que déduire de la nomination de Thomas BUBERL comme dirigeant d’AXA ?

CHOIX des TALENTS

Les faits :

16 05 28 thomas_burbel-sipaLa nomination de Thomas BUBERL comme nouveau dirigeant d’AXA en remplacement de Henri DE CASTRIES a été une énorme surprise à l’intérieur d’AXA, comme pour l’environnement économique français.

Henri DE CASTRIES est le parfait représentant du système français : HEC, ENA, Inspecteur des finances. De son côté, Thomas BUBERL est allemand, a 43 ans.

On peut lire et entendre à son sujet :

  • « Très vite, je me suis aperçu que c’est quelqu’un de fiable à 100%, qui tient parole, qui sait tirer le meilleur de ses collaborateurs et qui a toujours eu une oreille attentive aux représentants du personnel. Il pose les questions sensibles, et si les réponses ne le satisfont pas, il sait trancher » – Herbert MAYER vice- président du conseil de surveillance d’AXA Allemagne
  • « Il a une vraie empathie avec les gens , il a de vraies valeurs qui lui font distinguer ce qui est bien, et ce qui ne l’est pas » – Henri DE CASTRIES
  • « Il a tout de suite montré qu’il suscitait l’adhésion des équipes, et était doté d’une vision personnelle » – Norbert DENTRESSANGLE
  • « Il s’adapte très vite à toute nouvelle situation, et il laisse penser qu’il arrivera à ses fins » – Heiner LEISEN Boston Consulting Group)
  • « Il est très curieux et à l’écoute des gens qu’elle que soit leur spécialité » – Etienne LEISEN

Analysons pour en tirer les leçons :

Cette nomination donne des indications intéressantes sur l’évolution du management et des profils des patrons de demain.

Tout d’abord, la société AXA donne le message qu’elle recherche les meilleurs talents en prenant du recul par rapport aux standards habituels français pour choisir son plus haut dirigeant. L’OREAL l’avait déjà fait il y a longtemps en choisissant en son temps Lindsay Owens Jones.

Ensuite, ce choix met en évidence les compétences recherchées pour le monde de demain.

En résumé : une personne qui, d’une part, a un fort relationnel, avec beaucoup d’empathie, d’écoute, de curiosité, de fiabilité, de proximité, qui inspire confiance, et, d’autre part, quelqu’un qui sait analyser, poser les bonnes questions, s’adapter et trancher.

Qu’en déduire au niveau de l’action pour notre entreprise ?

Ce fait est une occasion de nous interroger sur nos pratiques d’entreprise pour progresser, à savoir :

  • comment recruter les talents de demain ?
  • selon quels critères ?
  • quels comportements allons-nous rechercher nous et comment les détecter ?

De plus en plus ce sont des profils comme Thomas BUBERL qui progressent dans les hiérarchie des entreprises : des personnes à la fois très humaines, empathiques et aussi, sachant interroger sur les points sensibles, et sachant analyser et décider.

L’autre question à nous poser est comment développer ces talents pour nos équipes en place.

Les consultants Efficient-Management sont très sensibilisés à cet aspect de l’entreprise, et à aider leurs clients à y répondre au mieux .

Ajouter un commentaire