Quelles leçons du style Stéphane RICHARD

9 avril 2016

PROFIL MANAGER

Que déduire du style Stéphane RICHARD ?

Les faits :

L’échec des négociations entre BOUYGUES TELECOM et ORANGE a été le déclencheur de plusieurs articles unanimement positifs sur le style de management de Stéphane RICHARD dans les Echos, Challenges etc… On peut y lire sur la personnalité « naturel sociable, toujours cette façon d’arrondir les angles, le management par l’écoute c’est sa marque de fabrique, un patron du CA 40 avec une telle humilité, une telle proximité avec les gens, c’est quasiment unique (les échos), sa grande écoute et sa parfaite courtoisie (Challenges) On peut lire sur l’opération de négociation avec BOUYGUES TELECOM « Il guette le bon moment, le timing est important pour lui, il dit lui-même : « je suis pragmatique et opportuniste, la porte s’est ouverte, j’ai décidé de foncer parce que malgré les risques, malgré la complexité de l’affaire, j’ai jugé que trop de choses étaient en jeu et que le deal serait positif pour nous » Et après l’échec de l’opération, il rebondit « ORANGE est en forme, ce ne sont pas les projets qui manquent, en Afrique comme en Europe, après le rachat de GROUPAMA BANQUE nous voulons frapper fort et ce sera massif, nous allons tirer les leçons de l’épisode BOUYGUES TELECOM » Un commentateur ajoute « Ce projet lui a donné une nouvelle dimension, l’image qu’il mérite d’un grand capitaine d’industrie » Au-delà de cet épisode, ce commentateur qui le connait bien explique son évolution «  son management s’est densifié,  a gagné en épaisseur, il s’est donné plus d’ambitions aussi »

 

Analysons pour en tirer les leçons :

Ces articles sur Stéphane RICHARD sont instructifs et mettent en évidence 3 clés de réussite managériale dans l’environnement économique d’aujourd’hui

  • Premier élément : la forte sociabilité, l’écoute emphatique, le respect, cette façon d’arrondir les angles, d’être courtois. Cette approche lui a permis d’avoir un grand réseau relationnel et de maintenir des contacts positifs dans un monde d’égos et de rapports de forces entre ennemis, surtout cela lui a permis de pacifier un terrain miné par des suicides et une ambiance détestable dans l’entreprise lorsqu’il a pris la direction d’ORANGE
  • Deuxième élément : Pragmatisme et timing : Dans un monde où les égos, les rapports de force, les rapports humains sont en jeu, le pragmatisme, savoir foncer au bon moment quand l’opportunité se présente, ou savoir attendre son heure quand les choses ne sont pas mures, est aussi un atout important de réussite d’un bon manager
  • Troisième élément : savoir rebondir. La négociation l’accaparé les 3 mois de l’année, toutefois dès l’arrêt des négociations, Stéphane RICHARD est reparti sur de nouveaux projets et challenges, un intime dit « Il a toujours 1000 projets en tête et sait se montrer patient », avoir plein de projets en tête et être capable de les séquencer dans le temps est aussi une leçon importante de la méthode gagnante de Stéphane RICHARD

 

 

Qu’en déduire au niveau de l’action pour notre entreprise :

Cette expérience peut être très utile pour chaque manager patron ou cadre d’entreprise ou agent de maîtrise et même pour tout un chacun dans sa vie personnelle et professionnelle. Comme à chaque fois commençons par nous interroger.

 

  • Premières questions: Est-ce que dans notre entreprise on a su créer une culture de l’écoute empathique et du dialogue, de la courtoisie, et moi est ce que je suis vigilant à cet aspect, est ce que je le considère comme important, comment pus je m’améliorer ?
  • Deuxième type de questions : A-t-on une culture du pragmatisme ? a-t-on en permanence des projets en tête et est-ce que l’on gère bien le séquençage ?
  • Troisième type de question : Est-ce que l’on a la culture de bien rebondir après un échec ?

Ces 3 points sont des éléments simples et utiles pour réussir dans notre vie professionnelle d’aujourd’hui, Merci Monsieur Stéphane RIICHARD

Ajouter un commentaire